Qu'est-ce que l'amour ?
#CONNAISSANCE #Conscience #DURAND-Chantal #Art thérapie #Antony #12-Feb-2021 #celeritup

Qu'est-ce que l'amour ?

Support : Mon expérience

« L’amour n’est pas un sentiment, une émotion, c’est la substance même de la création » Christiane Singer

La 1ère fois que j’ai lu cette phrase, il y 20 ans, je ne l’ai pas vraiment comprise. Je l’ai lue et relue durant des années, mais le sens de ces mots m’échappait. Jusqu’au jour où, lors d’une pratique de respiration en hyperventilation, en état de conscience modifié, j’ai ressenti dans tout mon être, dans ma chair, un état d’unité intérieure, qui m’est apparu alors de toute évidence comme l’état d’amour originel.

L’amour ? L’unité de tout ce qui est, l’énergie qui circule, *l’essence divine constituant le tissu de notre réalité. (*Gregg Braden- La Divine Matrice). De nombreux enseignements sacrés parlent de cette essence, de cette vibration, une sorte d’accord musical de haute fréquence, qui correspond au OUI. Lâcher prise.

Dans notre vie au quotidien, il s’agit de dire « OUI », d’accepter ce qui est, tel que c’est, lâcher l’égo despotique, accueillir et agir à partir de ce que la vie me présente.

Prendre le « pack intégral » de l’existence, ouvrir les bras, accepter tout. Assimiler le principe de l’indivisibilité du monde, l’inspir et l’expir, la naissance et la mort, le jour et la nuit, la jeunesse et la vieillesse, la santé et la maladie, la joie et la peine, la fête et le deuil, l’action et la contemplation….

Vivre en conscience que nous faisons partie d’un tout vivant, incarné dans la dualité. Les antonymes ne sont qu’une même réalité, les 2 côtés d’une même médaille. Il est un temps pour toute chose, un temps pour naître, pour mourir, pour coudre, pour déchirer, pour avancer, pour se poser, pour le bruit, pour le silence, pour parler, pour écouter. Petit à petit se rapprocher de son centre, vers plus de stabilité, intégrer l’alliance du feu et de la glace, du yin et du yang, du vide et du plein, du visible et de l’invisible.

Les crises sont des initiations, elles donnent des clés d’accès à des passages secrets vers notre profondeur, vers la connaissance révélée. Elles nous aident à lâcher des certitudes, des habitudes, des fauteuils roulants qui nous portent et nous empêchent de nous déplier, de marcher vers le nouveau, vers la création vers l’inconnu vers la richesse de notre vraie nature. Eviter la crise c’est se priver d’une opportunité de dé-couvrir et de laisser émerger une nouvelle potentialité en soi, qui ne demande qu’à s’exprimer.

Sortir de la surabondance de sons, d’images, de mots, de théories et de contre-théories qui nous remplissent jusqu’à vomir et empêche de créer. Rencontrer le silence, la pause, le vide, pour se reconnecter à soi, devenir témoin de soi. Choisir de mourir au connu, à l’ancien, de laisser tomber les masques, pour naître au nouveau chaque jour, à chaque instant.

Comme l’affirment des traditions ancestrales, des guides spirituels, des scientifiques contemporains « le pouvoir de l’amour est la force de guérison la plus puissante ». Le terme guérison est entendu ici dans le sens global de la guérison physique, psychique et émotionnelle (et non pas du sens strictement médical actuel).

Des clés de pratiques : la gratitude, le pardon, la réconciliation avec soi et ses ancêtres.