Se reconnecter à soi avec la méditation de Pleine Conscience
#SANTE #Sérénité #VIALE-Stéphanie #Méditation #Thionville #15-Feb-2021 #celeritup

Se reconnecter à soi avec la méditation de Pleine Conscience

Support : Mon expérience

Bonjour à vous

Bienvenue dans la lecture de cet article : se reconnecter à soi avec la méditation de Pleine Conscience

Je m’appelle Stéphanie et je suis praticienne-accompagnatrice en méditation de Pleine Conscience

Vous êtes nombreux à vous demander ce qu’est la méditation et comment méditer.
Voici les principes de base de la méditation pour toutes celles et ceux qui auraient envie de s’y mettre. La méditation de pleine conscience est simple, contrairement à ce que beaucoup pensent, le principal obstacle à cette pratique est de réussir à faire de la méditation une habitude du quotidien. Vous verrez qu’il suffit de quelques minutes par jour pour en constater les bienfaits. 

On s’arrête et on se pose quelques instants : 

On ne peut pas méditer en faisant plusieurs choses à la fois, en étant en pilote automatique. Pour entraîner son attention, il faut se focaliser sur une seule chose. Et puis méditer, c’est aussi le cadeau de s’accorder une pause dans nos journées bien remplies !

On soigne la posture de son corps et aussi de son esprit :

Pour la méditation formelle, c’est-à-dire celle où on se pose sur un coussin ou une chaise pour méditer, il est important de porter une attention particulière à la posture du corps : on médite en se tenant droit assis soit en tailleur (sur un coussin ou un banc de méditation) soit les pieds bien posés, ancrés au sol (lorsqu’on est assis sur une chaise). Les épaules sont ouvertes et le dos bien droit. Il ne s’agit pas d’avoir une posture rigide, l’essentiel est d’être dans une position où nous nous sentons bien.

On peut méditer les yeux ouverts ou fermés mais il est plus facile de méditer les yeux fermés pour bien ressentir et être à l’écoute de notre petit monde intérieur.

On peut aussi méditer de façon informelle tout au long de la journée lorsque nous vaquons à nos activités quotidiennes.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi méditer en étant allongé (méditation du scan corporel ou body-scan) mais il est parfois plus difficile, dans cette position, de rester attentif et de ne pas partir dans la torpeur voire le sommeil si nous sommes fatigués.

Enfin, il est important de ne pas négliger la posture de son esprit : on ne médite pas pour avoir un résultat immédiat, la méditation de pleine conscience, ce n’est pas de la relaxation. On cherche juste à observer ce qui se passe en nous-même ; certes la pratique formelle permet de trouver un certain apaisement mais ce n’est pas toujours le cas.

Surtout nous prenons conscience de ce que nous sommes en train de vivre là, ici et maintenant

Tout d’abord, on se connecte à sa première source de calme : sa respiration. On observe le mouvement de l’air qui entre dans notre gorge, dans notre nez puis qui ressort, sa poitrine et enfin son ventre qui se lève et s’abaisse. Il ne s’agit pas de modifier sa respiration, juste prendre conscience que l’on respire et le ressentir. Au fur et à mesure des pratiques, on prend conscience aussi de tout son corps, on s’y relie et on ressent ses sensations, ses pensées, ses émotions. On peut également explorer son environnement comme les sons par exemple (on n’est pas obligés de méditer dans un endroit silencieux, les sons peuvent devenir objets d’attention). Puis, tout en se connectant à notre environnement et à notre expérience, on peut faire le constat que nous avons beaucoup de pensées qui vont et viennent dans notre esprit et on les laisse filer sans s’y accrocher (nous avons quand même en moyenne 60 000 pensées par jour) ! Méditer ce n’est pas arrêter de penser ! Être en pleine conscience, c’est être là présents, vivants et conscients de tout ce qui se passe, en train de respirer, de ressentir et d’écouter… 

Quand méditer et à quelle fréquence :

Rien de mieux que de méditer le matin pour bien commencer sa journée en se posant et en étant dans cet état de présence à ce qui nous arrive. 5 à 10 minutes de méditation peuvent parfois suffire pour transformer notre journée. En méditant, notre esprit est plus apaisé, attentif et nous arrivons davantage à prendre du recul sur les soucis de notre journée. Mais si, pour vous, la pratique le matin n’est pas possible, ce n’est pas grave, trouvez-vous un autre moment dans votre journée. Au fil des pratiques le temps de méditation peut augmenter au rythme qui vous convient (30mn, 45mn voire 1heure). 

Comment méditer de façon informelle :

Tout au long de la journée on peut « méditer de façon informelle » pour se sentir plus présent dans l’instant, comme par exemple quand nous sommes entre deux activités, c’est ce que l’on appelle la pleine conscience : dans une salle d’attente, dans la file d’attente du supermarché, dans les transports en commun, à la sortie de l’école….

Nous pouvons méditer aussi en nous sentant pleinement présents en faisant une action : en cuisinant, en mangeant, en jouant avec nos enfants, en marchant, en jouant de la musique, en jardinant, en faisant notre ménage, en prenant notre douche, en brossant nos dents… Le moment avant de s’endormir est également propice pour se reconnecter à soi-même en position allongée. Si nous prêtons attention à notre corps et notre respiration avant de dormir, notre esprit aura moins tendance à replonger dans nos inquiétudes de la journée, nos énervements, nos projets et il sera plus facile de partir dans un sommeil apaisé… Le body scan ou scan corporel est une pratique qui peut aider à s’apaiser avant de s’endormir.

Comment faire pour que la méditation entre dans votre quotidien :

Souvent au début de la pratique il est difficile d’en faire une habitude journalière. Nous passons tous par ce « manque d’assiduité » je dirais ! Et c’est normal ! Au fil des pratiques (même irrégulières) doucement vous vous rendrez compte des bienfaits apportés par la méditation et elle deviendra essentielle à votre vie, à votre équilibre mental.

L’important est de trouver son propre rythme entre pratique formelle et informelle. Croyez-moi, un jour, sans crier gare, la méditation sera devenue une pratique qui fera partie de votre hygiène de vie quotidienne.

J’espère que mon article vous a aidé à voir la méditation comme une pratique simple. En somme, pour méditer, il suffit juste de se connecter à soi, d’observer ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de soi et surtout de le faire régulièrement pour en constater les bienfaits !

N’hésitez pas à visiter ma page (À fleur d’émotions®) et à me contacter si vous souhaitez que je vous accompagne dans cette formidable reconnexion à soi.