La vie aujourd’hui - Suis ton chemin
#CONNAISSANCE #Se connaître #GARON D'AGRAIN-Fabienne #Accompagnement Professionnel #Lyon 7 ème #11-May-2020 #celeritup

La vie aujourd’hui - Suis ton chemin

Support : Mon expérience

Si tu cherches un chemin plus important que le tien, tu seras déçu. Si tu choisis une vie plus belle que la tienne, tu seras déçu. Si tu choisis de regarder toujours à l’extérieur de toi-même, tu seras déçu. La vie se construit à l’intérieur de toi-même. Tu es ton guide et ton propre chemin.

Tu peux parfois tomber, tu peux mettre un peu plus de temps à te relever mais le chemin reste le même car il est le tien. Alors il te sera plus facile de te relever, d’avancer, de courir, de grandir, de sauter, de respirer ton parfum de vie si tu choisis ton propre chemin car il est le tien et toi seul te connaît bien. 

Aujourd’hui tu as sûrement le sentiment qu’il n’existe pas de meilleur chemin que celui de ton voisin. Mais regarde bien, tu n’es pas lui. Tu ne sais pas. Par contre, tu peux savoir pour toi ce qui te convient le mieux, ce qui te rend heureux, ce qui te donne la paix intérieure.

Regarde bien dans ton âme, dans ton cœur, dans tes cellules. Celles-ci te disent peut-être qu’il est temps de te re(trouver). Tu as cette possibilité qui t’est offerte aujourd’hui de parcourir un nouveau monde : le tien.

Ne réfléchis plus, avance, respire et souris. Tu vas découvrir une personne unique et merveilleuse. Elle n’attend plus que toi. Tes yeux regardent ton cœur et ton cœur peut enfin te révéler les secrets pour avancer sur ton chemin de vérité. Celle du cœur et de l’amour de soi. Celle de s’aimer entièrement, quand bien même il subsiste cette part d’ombre lumière qui ne demande qu’à éclore.

Devient qui tu es, là est ton chemin. Là est ta vie d’aujourd’hui !

Fabienne Garon

Héméra

*************

Voici pour compléter mon petit article un conte philosophique

Ton chemin est le tien 

En Inde, dans une région proche du Tibet, il était une fois un maître et son élève.
Quand le maître et l'élève eurent débattu des conditions pratiques d'usage,
le maître commença son enseignement. Il dit à son élève :
-Tu dois être fort. Va chercher qui tu es.
L'élève partit chercher la force et un an plus tard il revint voir son maître et lui dit :
-Je suis fort.
Pour montrer sa force, il prit un roc qu'il aurait été incapable de déplacer auparavant, le leva au-dessus de sa tête et le fracassa en mille morceaux sur le sol.
-Très bien, dit le maître, tu es fort.
Maintenant, tu dois être intelligent, va chercher qui tu es.
L'élève partit chercher l'intelligence et trois ans plus tard il revint voir son maître et lui dit :
-Je suis intelligent.
Le maître lui donna un texte très volumineux
-Tu viens m'en parler dans trois heures.
Ce temps écoulé, le maître et l'élève parlèrent de l'ouvrage, d'égal à égal, jusqu'au lever du jour.
Le maître, à ce moment-là, dit :
-Tu dois être sensible. Va chercher qui tu es...
L'élève partit et son absence dura dix ans.
A son retour il montra au maître toute sa sensibilité.
-Très bien dit le maître, tu es fort, intelligent, sensible, tu dois aussi être rigoureux...
L'élève lui coupa la parole et poursuivit :
-Je suis qui je suis.

-Je n'ai plus rien à t'apprendre, répondit le maître. Va, ton chemin est bien le tien.

Source : La porte est en dedans http://la-porte-est-en-dedans.over-blog.com