APPRENDRE LE LACHER PRISE
#COUPLE #Rencontre #INCANDELA-Eric #Préparation mentale #Montpellier #17-Mar-2021 #celeritup

APPRENDRE LE LACHER PRISE

Support : Livres

Lâcher prise, le mot est... lâché !! atteindre un état de bien être, d'équilibre, c'est en définitive savoir lâcher prise sur les messages négatifs, inhibants, toutes ces informations négatives qui nous gâchent la vie. En définitive lâcher prise c'est devenir conscient des dépendances qui nous entravent. 

Le lâcher prise est la suite logique d'une prise de conscience. Comme si soudainement la lumière apparaissait pour certains, pour d'autres la perception de la réalité pas à pas leur permet de lâcher prise avec leurs illusions, ou encore de se détacher de leurs croyances limitantes afin de pouvoir entrer en contact avec la réalité et les faits. 

LACHER PRISE ET RESULTAT 

Comme le disait Tranxu « Lorsque l’archer vise la cible pour son plaisir, il dispose de toutes ses capacités. Lorsqu’il vise la cible en vue d’obtenir une boucle de bronze, il est déjà plus nerveux. Lorsqu’il cherche à obtenir le prix en or massif, il devient aveugle, il voit deux cibles, il n’est plus lui-même. Sa compétence n’est pas diminuée, il est simplement divisé par le prix qu’il cherche à obtenir. Il pense plus à gagner qu’à atteindre la cible et le besoin de gagner le vide de son pouvoir. »

La route la plus directe vers le résultat repose sur trois piliers et nécessite objectivité dans l’analyse de chacun d’entre eux : 

Les compétences que je possède pour atteindre mon résultat. Quelles sont-elles ? Dois-je en acquérir de nouvelles ?

Les moyens (mes croyances aidantes et limitantes).  Quelles sont-elles ? Comment puis-je éradiquer les croyances limitantes ??

Le résultat est-il défini comme un chemin de vie en correspondance avec vos valeurs. Quel est mon chemin de vie ? quelles sont mes valeurs ?

Mais cela ne peut suffire bien que chacun de ces piliers demande une véritable introspection et une parfaite honnêteté. Il faut bâtir une stratégie. Quelle stratégie est à mettre en place pour atteindre le résultat que je me suis défini ? 

 LACHER PRISE ET ECHELLE EMOTIONNELLE

Comme j'aime à le dire en séance, imaginons une échelle graduée de 0 à 10.  Faites comme si votre croyance limitante était de niveau deux, ajoutez 8 degrés d'intensité émotionnelle et vous vous retrouvez confronté à un "monstrueux" problème inhibant qui n'est en définitive qu'un petit fait de niveau 2 . Lâcher prise vous permettra de remettre à la juste valeur, la juste intensité, la juste place vos croyances limitantes, et l’intensité de l’émotion qui l’accompagne, vous permettant ainsi de vous y confronter en toute lucidité, avec la juste intensité.

Le curseur émotionnel que nous mettons sur les faits nous pousse à les percevoir déformés. Et paradoxalement à mémoriser de manière plus impactante les faits négatifs. La semaine dernière j'avais dans mon cabinet un homme marié pendant 20 ans et qui traversait sa séparation de manière douloureuse. A la simple question sur le bilan de ces 20 ans de vie commune, il me dit " je n'ai connu que des choses négatives. Mon mariage n'est qu'un échec ". Ma question suivante a été de lui demander comment s'appelait leurs enfants. Question à laquelle il s'empressa de me répondre avec un large sourire, et de rajouter toute sa joie et son bonheur d'être leur père. J'ai continué mon cheminement en lui demandant si les enfants cela se faisait seul ? ...

Le point de vue, le changement d'angle amène à retirer la charge émotionnelle que nous apportons sur les faits. Le changement d'angle sur le fait enclenche le lâcher prise. Dans le cas présent le lâcher prise a été une réalisation immédiate, mais il peut aussi être un long chemin. Peu importe la vitesse, notre développement personnel passe par ces prises de conscience. 

LACHER PRISE ET CODEPENDANCE : « donnez-vous les clés du camion à quelqu’un d’autre ?»

La codépendance est l'un des plus grands freins à notre capacité de lâcher prise et d'avancer sereinement dans la vie. C'est donner la responsabilité de son propre bonheur aux gens qui nous entourent. 

Cela revient à être totalement préoccupé par ce qui est à l'extérieur de nous. A tel point que nous perdons contact avec ce que nous vivons à l'intérieur de nous-même. Nous ne sommes pas connectés avec nos émotions, nos décisions ne nous appartiennent plus, nos choix sont en fonction de l'autre, et il est pour ainsi dire l’inspiration, nos désirs. 

La codépendance est une préoccupation émotionnelle, sociale, physique à propos d'une personne ou d'un objet... Et en définitive cette dépendance vis à vis d'une personne finit par affecter toutes les relations interpersonnelles du codépendant. Focalisé sur les attentes de l'autre,  la personne codépendante finit par tenter de prendre la responsabilité de formater ses pensées sur celles supposées de l’autre, ses émotions, et son comportement dans le but de se procurer pour elle-même la sécurité et l'estime d'elle-même. 

Elles tentent de "réparer" les autres alors qu'elles ne prennent pas soin d'elle-même. Elle n'arrive pas à dire non. Elle se laisse manipuler. 

La codépendance est un problème beaucoup plus répandu qu'on peut le croire, et se trouve être un des principaux problèmes à la capacité de lâcher prise. 

Soyez les maîtres de votre ODYSSÉE. Le réalisateur de votre propre VIE. Vivez plus GRAND, plus FORT, plus INTENSEMENT.