Comment gérer les angoisses
#EQUILIBRE #Prendre soin de soi #MARTINEZ-Corine #Coaching de vie #Orange #08-Mar-2021 #celeritup

Comment gérer les angoisses

Support : Mon expérience

Lien : https://www.zendynamique.com/

 Tout d'abord définissons ce qu'est une angoisse, c'est un malaise psychique et physique né du sentiment de l’imminence d’un danger, une crainte diffuse pouvant aller jusqu’à la panique.

 

-Comment se manifeste une angoisse ?

Elle est dans le corps : douleurs, sensation de gêne thoracique, abdominale, palpitations, nausée, vomissements, sensation de vertiges, d’étouffement, d’étranglement, pâleurs, tremblements, tachycardie. Le stress est à l’origine des angoisses.

 

La première clef pour soigner les angoisses est la respiration. Je vous invite à vous reconnecter à votre respiration, ne pas se couper d’une partie de soi-même parce qu’on a des angoisses pour se protéger de ses émotions.

Se poser un instant, dans la pièce, mettre les deux pieds au sol, se reconnecter à l’énergie de la terre.

Faire un balayage intérieur, ressentir ses émotions et respirer. Focaliser son attention sur sa propre respiration d’où elle part et où elle va (l’air dans les narines par exemple).

Se dire "je reprends mon souffle" ; respirer de manière abdominale. A l’inspiration votre ventre se gonfle à l’expiration il se creuse. Comme une vague.

Là, quelque chose peut lâcher au niveau du plexus solaire, le siège des émotions. A faire plusieurs fois.

On peut regarder quelque chose de beau ouvrir une fenêtre, imaginer un joli paysage…

 

La deuxième clef, quand ça ne va pas bien, faites une balade dans un square, afin de se reconnecter à la nature.

Cela permet de se reconnecter avec la puissance des arbres, tous les éléments de la nature, ça permet de lâcher du stress.

La nature se renouvelle de manière incroyable, elle a un pouvoir d’auto-régénération qu’elle nous transmet, un bain de nature. Si vous portez votre regard sur quelque chose de beau votre regard change, cela permet de changer de vibration intérieure. Le fait de marcher nous rappelle que tout est mouvement, il y a une prise de conscience, il y a autre chose que l’angoisse.

Quand les idées tournent en boucle, il faut prendre du recul et se dire que ça va passer.

Souvenez-vous des difficultés rencontrées dans votre vie, ce sont des dossiers que vous pouvez effacer.

Prendre de la distance c’est une fabrication intérieure, et pendant la balade ouvrir tous nos sens. Cela nous ouvre vers l’extérieur car l’angoisse nous renferme.

Comme la nature est équilibrée cela nous imprègne de plus en plus d’harmonie.

Pratiquer un sport, ça nous remet en mouvement, ça permet de dépenser de l’énergie, notre état change et notre regard sur les choses change.

C’est une auto-thérapie : on se rééquilibre par le mouvement, on remet le mouvement de la vie en soi, ainsi on transforme les émotions.

Sa propre contemplation :  par le yoga, la méditation permet de nous alléger, de laisser passer les émotions, en se posant on prend soin de soi, on fait un ancrage.

Je reviens à moi-même, je reviens dans une sorte d’unité avec cette capacité de prendre du recul. Cela permet de calmer l’agitation mentale, calmer les émotions négatives, calmer les tensions dans le corps.

Travailler à plus d’ouverture d’esprit, d’intention, se réunir dans la totalité, le moment présent.

Le but est de s’alléger, de sentir comme une nouvelle organisation à l’intérieur de soi.

On peut profiter de faire du tri chez soi  si je suis énervée, je vais utiliser cette énergie là pour être constructive.

Voir qu’est-ce-qui est utile, qu’est ce qui ne l’est pas. Trier permet de se recentrer sur ses priorités symboliquement, cela nous remet dans une dimension d’adulte.

Quand on n’est pas bien, on se plaint de manière excessive, on n'est plus dans la position de l’adulte raisonné ; alors trier c’est symboliquement trier dans ses propres émotions, on y voit plus clair.

On peut donner à quelqu’un aussi cela nous rend heureux, de faire plaisir à quelqu’un,  ou à une association.

Là je fais une bonne action cela nous rehausse, je suis une bonne personne.

Je sais être généreuse, cela modifie mon état d’être.

Autres possibilités pour changer l’état intérieur : prendre le temps de la gratitude, le négatif ne peut pas cohabiter en même temps que la gratitude ; je remercie pour ceci ou pour cela.

Ça nous rehausse dans le cœur, on est moins dans l’égo (moins personnel).

Ça nous rehausse dans le soi, la partie la plus lumineuse de nous-même, merci d’avoir une maison, d’avoir de quoi manger, on vit comme des rois vis-à-vis d’autres personnes.

Penser que nous avons été aimés ou que nous sommes aimés, quelles sont les personnes qui m’aiment. Penser aux liens d’amour que l’on a, ainsi on se sent moins seul dans notre problème. Nous sommes reliés d’inconscient à inconscient.

*on se rehausse dans l’importance que l’on a en tant que personne, je suis aimée et j’aime.

Changer son état d’esprit : même si je ne me sens pas bien que j’ai tel problème, je choisis de prendre soin de moi, de m’aimer malgré tout.

Quand on ne va pas bien, on contacte le moi souffrant ; quand je dis je choisis de m’aimer même si je souffre de ceci ou cela , je choisis de m’aimer pleinement.

 

En quoi rester dans le négatif est utile pour moi ?

La prise de conscience permet de se déconnecter de la souffrance. Si les problèmes restent c’est qu’il y a un intérêt et donc on peut se poser la question suivante : quels sont les bénéfices à rester dans telle situation insatisfaisante ?

Le miroir : face à un miroir, en vous regardant dans les yeux, quelles qualités ai-je ?

Citer les qualités…………………………………

Ainsi on se voit dans ses ressources, on élargit notre regard, on est bien au-delà de cette problématique dans laquelle on s’identifie. Des ressources que chacun chacune a en soi. La beauté, la bonté, la générosité l'ouverture de coeur, le pardon...pardonner aux autres et aussi à soi-même.

 

Ecrire : écrire tout ce qui se passe en nous, écrire une lettre que vous n’envoyez pas, au lieu que ça reste à l’intérieur de nous, cela met des mots sur le mal-être, ça clarifie, ça précise, on se sent un peu allégé, apaisé, un peu plus clair dans notre esprit. ça permet de trouver des solutions.

 

L’art : peindre, coudre, tricoter, ça permet de changer d’état d'esprit, de se changer les idées et donc faire diminuer les sensations corporelles désagréables, et ne pas se refermer émotionnellement pour se protéger.

Sur le plan relationnel, si on a un problème avec une personne, pratiquer le détachement ponctuel, ce qui permet de revenir dans sa propre énergie.

Par exemple vous pouvez visualiser la personne qui vient vers vous, imaginer le fil de connexion entre vous, demander à vous détacher de la personne momentanément et surtout de ce qui n'est pas bon pour vous.

Je coupe momentanément tous les fils pour revenir à moi-même. Me repositionner dans mon énergie d'amour envers moi même, de bienveillance. Imaginer que la personne repart dans son propre espace, imaginer ne pas absorber les choses négatives venant de cette personne, cela lui appartient, ce n'est pas mon histoire.

Dessiner les deux personnages sur une feuille de papier, dessiner les fils qui relient les deux personnages et découper la feuille de papier en deux pour séparer les deux personnages.

 Demander à ce que le détachement se fasse pour y voir plus clair. Les solutions vont pouvoir arriver.