Réconcilier crise et bonheur
#EQUILIBRE #Prendre soin de soi #FRESEL-Aurélie #Accompagnement de l'enfant et de la famille #Saint Denis #25-Oct-2021 #celeritup

Réconcilier crise et bonheur

Support : Mon expérience

Lien : https://letempsdessequoias.com/nouveau-pour-aller-plus-loin/

Est-il possible d’être heureux/se en temps de crise ? Pour les personnes connaissant le principe des quatre accords toltèques, vous aurez peut-être un sentiment de déjà-vu...

 

1- Ce que l’autre pense de moi vient de sa propre histoire

Prendre conscience que ce que pensent les autres à notre encontre est uniquement le reflet de leur propre histoire peut résoudre bien des conflits ; en aucun cas leurs pensées ne nous définissent. Être « méchant/e » ou « gentil »/le » dans la bouche de quelqu’un sont d’autres façons de dire  : « ce que tu fais actuellement ne me convient pas » ou « ce que tu fais actuellement me convient ». Rien de plus, rien de moins.

 

2- Nous faisons toujours le meilleur choix

Quelle que soit l’issue d’une situation nous faisons toujours le meilleur choix ; quoi que nous disions plus tard, sur le moment, nous faisons toujours le meilleur choix possible. Celui qui nous semble nous permettre de moins souffrir, celui qui va nous permettre, sur le moment, de vivre « mieux ».

Rappelez-vous cette petite phrase : « Qui vous êtes aujourd’hui en sait plus que celle/celui que vous étiez alors ! »

 

3- Restez souverain/e en votre royaume

Votre vie est un royaume et vous en êtes le/la maître/maîtresse. Bien sûr, vous rencontrez en permanence d’autres souverains, d’autres maîtresses eux/elles-mêmes unique dirigeant/e de leur propre royaume.

Cela suppose des prouesses de diplomatie lorsque des personnes n’ayant pas la même vision de la diligence d’un royaume se rencontrent.

Dans tous les cas, souvenez-vous :

« Vous êtes souverain(e) en votre royaume. Vous êtes maître(sse) en votre royaume. » Acceptez-vous de le voir dominé, envahi, annexé... »

 

4- Le partage soulage

Exprimer des difficultés qui semblent insurmontables nous rends acteur/trice et permet de trouver plus facilement des « solutions ». Les montagnes, à plusieurs, sont plus faciles à franchir. Trouvez une personne en qui vous avez suffisamment confiance, une personne bienveillante et/ou un(e) professionnel(le) peut vous soutenir dans vos réflexions. De vos discussions apparaitra surement un élément que vous n'aviez peut-être pas vu et des idées nouvelles.

 

5- Le choix nous appartient !

Dans notre vie, nous avons toujours le choix de la manière dont nous interprétons et vivons émotionnellement ce qui arrive.

Exemple : une dame me racontait la naissance de sa première fille. Une intervention médicale lourde avait été nécessaire même si elle aurait souhaité une naissance la plus naturelle possible. Elle n’avait été que très peu intégrée au processus de décision. Elle me dit : « je n'ai pas eu le choix. J’ai été dépossédée de ce moment. Encore maintenant je me sens victime de cette situation. J’en veux aux médecins, et je m’en veux à moi, de n’avoir rien dit. ». Sa fille a actuellement 9 ans.

Je lui ai raconté son histoire sous un autre angle. «Et si au lieu de te voir victime des médecins, tu te voyais sauveuse de ton enfant ? Et si au lieu de faire prévaloir ton choix d’une naissance naturelle, tu avais fait le choix de permettre à cette enfant de vivre ? » Quand elle a commencé à voir cet évènement sous cet angle, son rapport à elle-même a changé.

 

6- Aller bien, même quand nous vivons quelque chose de difficile

Vous avez le droit d'aller bien ; même quand autour de vous ce n'est pas le cas. Je vous invite à prendre conscience – pourquoi pas en tenant un journal des grands et petits moments de la journée. Ceux où vous remarquez quelque chose qui vous fait sourire, où vous vous sentez bien.... Remerciez au moins une fois, que cela soit une personne, un évènement ou même une pensée qui vous allège et amène de la lumière dans votre vie ! Demandez-vous « Qu’est-ce qui me ferait plaisir, qui me rendrait plus joyeux/se ? » et faites-le quelques minutes par jour.

 

Aurélie FRESEL

Facilitatrice de rencontre enfants-parents