CONNEXIONS HUMAINS-ANIMAUX
#FAMILLE #Animaux #GARCIA-GUERARD-Marie José #Mémoires Akashiques #Nîmes #19-Feb-2020 #celeritup

CONNEXIONS HUMAINS-ANIMAUX

Support : Articles

Une histoire sans fin...

Nos animaux nous choisissent… pour nous accompagner et nous guider.

J’ai toujours eu des chats depuis mon enfance et c’est une certitude, ils continueront à être à mes côtés.

Nous avons également des chiens qui remplissent nos cœurs d’amour. Ce sont de fidèles compagnons, totalement dévoués et très sensibles aux situations que nous vivons. Des éponges émotionnelles. J’aurais l’occasion de leur consacrer un article.

Par respect pour mes compagnons chats cités dans ce récit, les prénoms ont été changés et les photos prises sur internet.

L’année 2008 fut marquée par l’arrivée en septembre de ma princesse adorée Dana, une magnifique persane avec des grands yeux orange, une belle robe noire et un petit nez mutin.

Malheureusement quelques semaines avant, nous allions vivre un triste événement….

J’avais craqué par le biais d’une annonce, sur un chaton persan chinchilla aux yeux bleus, il était superbe. Nous sommes allés le chercher, il était très stressé. Toujours accroché à moi et en miaulant. Visiblement la famille qui nous l’avait confié s’était trompée dans les dates et nous l’avons pris trop tôt, pas encore sevré, et d’une grande fragilité émotionnelle. Nous ne le savions pas à ce moment-là.
Au bout d’un mois il déclenche une Péritonite Infectieuse Féline (PIF) maladie infectieuse dont le pronostic est presque toujours fatal, surtout à cet âge-là.
Il est parti en 3 jours. Nous étions effondrés par ce départ aussi rapide.
La famille où nous l’avions pris, touchée par cet événement dont elle se sentait un peu responsable, nous propose un chaton qui restait d’une portée née 3 semaines avant, plus exactement une chatonne noire.
Je n’étais pas très emballée car je voulais prendre un mâle et pas noir. Pas du tout par superstition mais parce que j’en avais perdu deux quelques années auparavant dans des conditions difficiles.
Je décide tout de même d’aller voir cette chatonne. Pendant que nous échangions avec la famille, je la prends dans mes mains, la regarde dans les yeux et là, coup de foudre… Une frimousse à tomber par terre.
Son regard dans le mien me déstabilise complètement au point de me sentir mal à l’aise.
J’étais fascinée et surprise, nous convenons de la prendre malgré mes réticences du départ.
Nous attendons ses 3 mois pour l’accueillir à la maison et pour patienter, allons la voir tous les quinze jours dans sa famille, cela lui permet par la même occasion de s’habituer à nous.

Elle a été accueillie comme une princesse, avec un tempérament de diva (nous avons pu nous en rendre compte dans les différents échanges télépathiques faits. Ce n’était pas moi à l’époque).
Elle était très sûre d’elle, et avait parfaitement conscience de sa beauté.
Nous avions choisi le prénom d’une princesse perse qui lui allait à ravir. Elle était calme et posée, avec un caractère bien trempé. Curieuse de tout et peur de rien. Un amour.
Elle n’est pas restée seule longtemps, au bout d’un an nous avons récupéré le chat de mon papa décédé. Il avait 10 ans et l’entente était loin d’être harmonieuse.
Choc des classes ! Un baroudeur de la campagne et une princesse, elle lui faisait bien sentir la différence.

Les années sont passées paisiblement… Nous avons déménagé dans le Gard fin 2013, tout le monde a suivi et apprécié ce nouveau lieu.

Après mes stages des Archives Akashiques en 2016, je décide d’aller consulter celles de ma maison pour mettre en pratique les enseignements.
La révélation ! Je reçois l’image d’un berger avec son troupeau et Dana à mes côtés, toujours un chat noir. Quelle surprise ! Nous avons vécu ensemble à cet endroit dans une autre époque.
Je comprenais enfin pourquoi notre rencontre s’était déroulée ainsi. Ce coup de foudre était la reconnexion de nos deux âmes.
Ce petit chaton parti trop tôt s’est certainement sacrifié pour que je puisse retrouver Dana dans cette vie. La décision de prendre un chat était prématurée ? Dana n’était pas encore née. Qui sait ?
Je n’ai jamais cherché à avoir d’autres informations, ayant davantage de recul sur tout ceci, je serais tentée de dire que c’était le cas. Le Yin et le Yang (lui blanc et elle noire).

Dana a toujours eu une santé très fragile à cause de son petit nez plat. Son atout charme était en fait un lourd handicap. Elle a développé une insuffisance respiratoire, provoquant régulièrement des infections. De ce fait, elle était calme, il lui était difficile de faire des efforts physiques. Cela ne l’empêchait pas d’aller se promener dans le jardin et de nous causer quelques frayeurs dues à son tempérament intrépide.

En février 2019, mon papy chat de 21 ans, décide qu’il est temps pour lui de partir. Dana l’a veillé en restant près de lui pour l’aider du mieux qu’elle pouvait. Leur relation s’était apaisée au fil du temps.

Mai de la même année, l’état de Dana se dégrade rapidement, son cœur et son corps sont fatigués, accompagner notre papy l’a affaiblie davantage. 11 ans de vie terrestre suffisaient, elle n’en pouvait plus.

J’ai pu ouvrir ses Archives Akashiques pendant qu’elle était en vie et avant que mon mental ne soit submergé par la tristesse de son départ proche : « elle me montrait une image où elle se libérait de son corps trop lourd en se secouant, en me confiant qu’elle reviendrait bientôt ».
Surprise et heureuse à la fois, je demande à mon amie Laurence RONGIER qui fait de la communication animale de se mettre en contact avec Dana et elle et me valide les infos que j’avais reçues.

Un bon mois après son départ, Laurence se reconnecte à Dana pour me rassurer que son passage dans l’autre dimension s’est bien passé en retrouvant son corps de lumière. C’était le cas. Elle avait également conscience qu’elle ne devait pas trop tarder avant de revenir.
Pendant leur échange, Dana lui annonce, qu’elle va revenir dans le corps d’un Maine Coon et un mâle !! le choc (pour moi).
Zut, je voulais reprendre une minette et rousse. Je craque pour les chats roux, je n’en ai jamais eu. De plus, cette race de chat ne se trouve pas à la SPA ou dans un Refuge.
Décidément, Dana a encore décidé de n’en faire qu’à sa tête, je reconnais bien là son petit caractère.

Je précise qu’il n’est pas possible d’ouvrir les Archives Akashiques des défunts humains et animaux, ce qui explique pourquoi j’ai fait appel plusieurs fois à une interprète animalière pour se mettre en contact avec Dana après son décès.

Il a fallu quelques mois pour que la tristesse s’estompe malgré mes croyances sur la réincarnation et en sachant qu’elle revenait. Sa présence, son odeur, me manquaient. Cette période de deuil a été nécessaire, je ne pouvais pas reprendre un chaton tout de suite. Les deux minettes de mon fils m’ont aidé par leur présence et je les en remercie. Elles mènent une petite vie paisible et tranquille bien méritée.

Revenons à notre chère Dana.

Suite à cette dernière conversation avec Laurence, je commence à regarder autour de moi des personnes qui ont des Maine Coon.
Dana avait son idée derrière la tête.
J’étais coincée dans mes schémas : accepter ce cadeau inestimable qu’elle m’offrait en revenant et donc faire l’impasse sur mes préjugés de l’élevage ou camper sur mes positions et l’ignorer ?
Tous nos animaux sont arrivés par le biais de sauvetages.
Le cœur a ses raisons que la raison ignore n’est-ce pas ?

J’écoute mon cœur et commence à regarder dans les élevages autour de chez moi.
Je voyais passer régulièrement dans mon fil d’actualité de Facebook, des photos de chatons Maine Coon d’une dame que j’avais dans mes contacts. J’étais sous le charme à chaque fois, leurs jolies bouilles m’enchantaient.
Ironie du sort, cette Chatterie était dans le village voisin.
La personne qui les présentait le faisait avec énormément d’amour. On les appelle aussi les doux géants.

J’élargis tout de même mes recherches dans différents groupes de Maine Coon. Un jour je tombe sur une photo qui m’interpelle et avec un drôle de ressenti. J’appelle Laurence et lui demande si elle peut contacter Dana, ce qu’elle fait.
Elle me répond qu’elle ne sait pas où elle se trouve, son corps est très lumineux. Dana lui annonce qu’elle arrive en octobre (nous étions mi-septembre). Lui répète plusieurs fois à mon intention : « Es-tu prête ? Un bon gros matou ». Laurence lui demande le lieu où elle doit arriver, sa réponse : « Marie Jo saura ». Nous voilà bien informées !!

Mon intuition me guidait vers cette Chatterie. Je me hasarde et envoie un message à Sonia pour lui demander si une de ces minettes est gestante en ce moment. Elle me répond : « si Dame Nature veut bien, d’ici fin octobre, il y aura une portée ».
La maman est tigrée et le papa roux. J’aurais peut-être la chance d’avoir enfin un chaton roux. Ils sont tous les deux magnifiques.

Je me mets en quête de lui trouver un prénom en P. , lettre de l’année si on veut suivre les coutumes.
J’en choisis quelques-uns qui me plaisent et les laisse dans un coin de mon ordinateur, c’était début octobre. Puis un matin, au réveil un des prénoms revient sans arrêt dans mes pensées. Je savais que c’était elle qui me l’avait soufflé. Je le partage avec mon mari et mon fils, et à l’unanimité nous décidons de l’appeler Pistache.
Elle a même choisi son prénom !!!
Un autre matin, vers fin octobre, je me réveille avec la sensation qu’ils étaient nés ou que c’était imminent.

Pendant notre sommeil, nous sommes davantage réceptifs à tous ces messages. Les animaux communiquent aussi par ce biais, tout comme nos guides ou les défunts.

Deux jours après, Sonia m’annonce qu’ils sont nés et qu’il n’y a qu’un mâle. Cela me simplifie les choses en n’ayant pas à choisir.
Je lui demande de me le réserver jusqu’à ce que je puisse le voir.
Une semaine après cet échange elle m’envoie des photos de mon petit cœur. Aucun doute pour moi, c’est bien elle/lui.

J’ai pu aller le voir au bout d’un bon mois, Sonia est très soucieuse de leur santé et prends beaucoup de précautions pour ne pas fragiliser les petits et la maman. Normalement les personnes ne viennent pas avant de les prendre. Elle m’a accordé cette faveur et je l’en remercie.
Pendant cette attente, j’ai envoyé de l’amour à cette petite famille (4 chatons) et remercié la maman d’avoir accepté de porter ce chaton et de me faire ce cadeau.
Le jour J pour aller le voir arrive enfin, j’étais impatiente.
Je ne suis pas arrivée en retard au rendez-vous !
Je peux enfin le voir et le toucher. Quelle émotion !
Petit bémol : à mon arrivée Sonia me dit : « il y a un petit problème, je pensais qu’il n’y avait qu’un mâle mais en fait il y en a deux ». J’avais réservé le mien avant la naissance, elle voulait être sûre de mon choix avant de laisser ce 2e mâle partir dans une autre famille qui à la base avait réservé une femelle. C’est tout à son honneur.
J’étais sûre de mes ressentis mais sait-on jamais ?… Elle m’emmène les voir et je me retrouve au milieu de 4 chatons magnifiques qui sautent dans tous les sens (surtout le mien). J’étais aux anges.
Pendant que nous discutions, je m’aperçois que le 2e petit mâle me tourne autour. D’un coup, le doute s’installe. Et si je me trompais ? Si je ne prenais pas le bon ?
Gros coup de stress, je pose donc la question à voix haute :   « Qui est Dana ? qui est Pistache ?  »
J’avais eu le temps d’expliquer mon histoire à Sonia ce qui rendait la situation plus aisée.
Et là, mon petit Pistache entre deux cabrioles est venu à côté de moi pour me lécher la main me confirmant ainsi que je ne me trompais pas.
J’ai pu aussi caresser longuement la maman, qui n’est pourtant pas commode avec les personnes qu’elle ne connaît pas et encore moins en présence de ses petits. Quel joli moment nous avons passé.
Sonia envoie des photos et des vidéos très régulièrement pendant les trois mois d’attente, nous avons pu suivre son évolution et ainsi patienter.
Pistache est arrivé à la maison presque fin janvier et c’est la révolution ! Ce petit chaton nous a amené de la joie en nous faisant rire avec ses pitreries. Il est intrépide, curieux de tout et peur de rien. Tout comme Dana mais dans un corps plus léger. Il est très affectueux et malicieux.
Pistache s’est senti chez lui dès son arrivée.
On ressent vraiment son besoin de se dépenser et d’expérimenter dans cette vie tout ce que Dana n’a pu faire dans sa vie précédente. Il savait qu’en revenant, notre amour si fort ferait l’impasse sur ses nombreuses bêtises.
Il a déstabilisé tout le monde, les chiens, les chattes et nous avec. Sonia n’avait jamais eu un chaton aussi turbulent !!
Lorsque je me plonge dans son regard, je vois beaucoup de sagesse et de maturité.
Les animaux sont incroyables.
J’ai conscience de ce merveilleux cadeau qu’elle m’a fait en revenant aussi vite. Cet amour qui nous unit de vie en vie est tellement fort.

Pourquoi vous raconter cette histoire ?

En premier lieu, pour rendre hommage à ma magnifique princesse mais aussi pour vous apporter un éclairage nouveau ou différent sur la mission de nos amours poilus à nos côtés.
Les messages que je reçois de leur part sont remplis d’amour et de sagesse. Ce sont nos guides.
Les animaux me demandent également de continuer à remplir cette mission de messagère avec eux car par le biais de ces conversations, les gardiens aimants évoluent également. Et c’est par cette porte d’entrée que le changement commence.
Je m’aperçois au fil des consultations que nos compagnons sont souvent le miroir de nos souffrances, il suffit de les regarder vivre pour se rendre compte de ce qui ne va pas chez nous. C’est tellement simple, tout est là, il suffit de regarder.

Merci à Dana pour ce magnifique cadeau, à Pistache d’incarner sa continuité dans cette vie et de remplir nos cœurs d’amour et de joie. Ce petit être à mes côtés est précieux, je savoure chaque jour qui passe en sa compagnie, en ayant conscience de cette chance inestimable qui m’est offerte.

Merci mille fois à Laurence RONGIER d’avoir été l’interprète auprès de Dana et les autres dans des moments parfois difficiles et de se rendre disponible à chaque fois que je la sollicite. Ce n’était pas toujours facile, elle a été témoin de grands moments de tristesses.

Et bien sûr merci à Sonia RUSSO pour l’amour infini qu’elle porte à ses doux géants. Elle m’a apporté un éclairage différent sur les élevages et permis la découverte de cette merveilleuse race.