Pourquoi restez-vous seul(e) face à l’adversité ?
#FAMILLE #Autonomie #FRESEL-Aurélie #Accompagnement de l'enfant et de la famille #Saint Denis #11-Nov-2021 #celeritup

Pourquoi restez-vous seul(e) face à l’adversité ?

Support : Mon expérience

Lien : https://letempsdessequoias.com

Imaginez un monde où demander de l’aide serait valorisé.

Imaginez un monde où la force des uns viendrait soutenir les autres le temps nécessaire à leur bien-être retrouvé.

Imaginez que tous ensemble, nous contribuerions, grâce à nos savoirs, à la construction d’un monde meilleur.

Je pense que ce monde est possible. Je pense même qu’il existe déjà, à petite échelle. Je vous explique ici comment le faire grandir.

 

1. La demande d’aide

Lorsque nous nous retrouvons dans l’incapacité de faire quelque chose, deux solutions s’offrent à nous :

- Essayer, par divers moyens, de trouver seul/e comment nous en sortir : cette façon de faire a le gros « avantage » de nous donner l’impression que personne ne se rend compte de notre ignorance. Mais il a le très gros désavantage de nous demander beaucoup d’énergie et de ne pas vraiment garantir de résultats. Sans compter le temps investi à la recherche de résolution de problème.

- Demander à quelqu’un/e qui serait en mesure de répondre à nos questions : le « désavantage » de cette solution est de montrer notre non-savoir dans un domaine – en d’autres termes notre non-perfection. Il a cependant de gros avantages, comme resserrer les liens entre les gens, monter plus rapidement en compétence et partager des moments pouvant être agréables.
 

2. Pourquoi est-il parfois si difficile de demander de l’aide ?

Bien que j’aie l’impression que les choses tendent à changer, dans nos sociétés occidentales la demande d’aide n’est pas toujours bien vue.

Souvent, demander de l’aide est associé à une diminution de nos qualités et de notre « valeur ». La personne qui demande de l’aide peut avoir parfois l’impression d’être « inférieure » à la personne à qui elle s’adresse.

Dans ces conditions, je comprends que demander de l’aide puisse être compliqué.

Avoir l’impression de donner à l’autre la possibilité de prendre de l’ascendant invite vraiment à y réfléchir à deux fois.

 

3. En quoi demander de l’aide nous sauvera tous ?

Cependant, je suis convaincue que demander de l’aide lorsque nous en ressentons le besoin est ce qui nous sauvera tous.

Je m’explique : lorsque j’aimerai savoir quelque chose et que je m’adresse à quelqu’un qui a ce savoir, je crée du lien et de l’échange. Je grandis en apprenant quelque chose de nouveau. L’autre grandit en me transmettant son savoir. Le savoir se répand dans le monde et enrichit de plus en plus de personnes sans en déposséder qui que ce soit.

Être à l’aise avec la demande d’aide peut prendre un peu de temps. Une fois que l’on a testé que cela nous rendait plus fort/e et plus épanoui/e, demander de l’aide vient naturellement.

 

4. Au fond, comment contribuer à un monde meilleur ?

Nous pouvons tous contribuer à rendre le monde meilleur. Chacun et chacune, à notre échelle, peut faire que ce monde soit plus facile à vivre pour nous, pour les enfants et pour les générations à venir.

Comment ?

En acceptant que nous ne sachions pas tout.

En reconnaissant que demander de l’aide à ces personnes nous rend plus fort/e.

En acceptant que d’autres aient des savoirs que nous n’avons pas encore.

En ayant conscience que demander de l’aide, loin de nous affaiblir, nous renforce et renforce le lien entre les êtres humains !

Aurélie FRESEL