Les désastreuses conséquences  d’un déséquilibre de la flore  intestinale
#SANTE #Alimentation #MALENFANT-Virginie #Sophrologie #Saint Raphaël #19-Sep-2021 #celeritup

Les désastreuses conséquences d’un déséquilibre de la flore intestinale

Support : Articles

Lien : http://solutions.santenatureinnovation.com/microbiote/

100 000 milliards. C’est le nombre de micro-organismes présents dans nos intestins. Cet ensemble de bactéries forme le microbiote, ou flore intestinale. Cet organe est loin d’être un simple appareil digestif : il est surtout un facteur essentiel de notre santé. Son déséquilibre est en effet associé à de nombreuses pathologies de plus en plus récurrentes. Alors comment en prendre soin ?

Risque multiplié d’accident cardiaque
Rappelons, en outre, que l’inflammation chronique accroît le risque de maladies cardiaques. Selon le cardiologue Jean-Claude Tardif, directeur de l’Institut de cardiologie de Montréal : « Le risque que les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire fassent un infarctus est cinq à dix fois supérieur, selon leur état. Toute forme d’inflammation circulante peut augmenter le risque de subir un problème cardiaque. »

C’est, bien sûr, le cas pour l’inflammation de l’intestin, qui va de pair avec les désordres intestinaux. Les facteurs d’inflammation abîment l’intérieur de nos artères. Ils provoquent à long terme de l’athérosclérose. Au niveau du cœur, c’est le risque d’infarctus (crise cardiaque). Au niveau des artères carotides et du cerveau, c’est le risque d’AVC (attaque cérébrale pouvant provoquer amnésie, handicap ou mort). Une mauvaise flore intestinale serait donc liée aux deux premières causes de mortalité (cancer et maladies cardiaques).

https://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/periodiques/Perspective/vol9no5/11_survol.pdf 
http://www.greenmedinfo.com/substance/probiotics

Plus de 200 maladies liées à des problèmes de flore intestinale

Mais au-delà, plus de deux cents maladies sont liées à un déséquilibre de la flore intestinale. Selon une synthèse d’études scientifiques, c’est le cas :

• Des maladies digestives chroniques comme la constipation, la maladie cœliaque, la perméabilité intestinale, le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn ;

• Des maladies inflammatoires (y compris les allergies) ;

• Des maladies liées au métabolisme comme le diabète, l’hypertension, l’obésité ;

• Des maladies de la peau comme l’acné, l’eczéma, les dermatites, l’herpès, le psoriasis ;

Des maladies infectieuses comme les diarrhées, rhume, grippe, gastro, infections au clostridium difficile ou à H. pylori ;

• Des cancers, en particulier celui du côlon.

Le ventre, notre « deuxième cerveau »

En naturopathie, on a coutume de rappeler que «  tripes  » est l’anagramme du mot « esprit » (les deux mots s’écrivent avec les mêmes lettres). Pourtant, la majorité des psychiatres n’accordent toujours aucune importance au système digestif de leurs patients !

DOSSIER SPÉCIAL TOUT PART DU VENTRE : LE POUVOIR DE LA FLORE INTESTINALE : Dossier de Jean-Marc DUPUIS et son équipe.
Possible de télécharger gratuitement !! (voir lien)