Votre santé n'intéresse que vous
#SANTE #Système immunitaire #GAILLARD-Séverine #Shiatsu / Do-In #Nîmes #27-Mar-2021 #celeritup

Votre santé n'intéresse que vous

Support : Livres

Lien : Votre santé n'intéresse que vous, Sylvie Simon

Aujourd’hui, j’ai envie de partager ce livre "Votre santé n'intéresse que vous" de Sylvie Simon. Ce livre m’a enthousiasmée. Au-delà des polémiques, il explique clairement des solutions qui existent, sont passées sous silence et donc trop peu utilisées.

 

La notion de santé

Tout d’abord, Sylvie Simon s’attache à définir la notion de santé, selon le corps médical, l’OMS, les philosophes ou les biologistes. Il est donc intéressant de s’interroger sur notre propre définition de la santé. Finalement, je me suis arrêtée à celle-ci : « la santé n’est pas un état stable mais un équilibre qu’il faut surveiller constamment, non avec des médicaments ou des examens de toutes sortes, mais grâce à une nourriture saine, des pensées positives dépourvues de toute agressivité. »

 

La notion de terrain

 Ce livre fait le bilan de notre système de santé actuel avant la pandémie (en 2013). Puis il aborde avec rigueur la notion de « terrain » et des réflexions parfois difficiles à entendre comme celle du Professeur Jean Bernard en 1975 :

« Si dans la lutte contre le cancer, on n’a pas avancé aussi vite que dans d’autres domaines, c’est probablement parce qu’on s’est trop attaché aux théories de Pasteur ; Les virus sont-ils bien en dehors de nous ? Ne viendraient-ils pas de nos organismes traumatisés ? »

La question suivante qui l’anime est : « Pourquoi certains sont contaminés et d’autres pas ? » par la tuberculose, à l’époque. Et il en conclue « le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout ».

Tout agent pathogène, choc physique ou psychique qui atteint un individu, met le système immunitaire en marche.

Cas 1 : Système immunitaire en bon état : réaction de l’organisme, dans le cas d’un virus, fièvre de + de 39°C pour le détruire (de quelques heures à 3 jours) et le temps que l’organisme fabrique des anticorps, puis retour à l’état initial. Si la fièvre est trop importante notamment pour les enfants (> à 40 °C), prendre un bain à 39°C et baisser à 38  (Dr Robert S. Mendelsohn, p 58).

Cas 2 : Etat de faiblesse du système immunitaire ou/et température faible (<39), le virus se multiplie dans l’individu et s’exprime et la maladie se déclare.

 

Comment protéger ou améliorer son terrain ?

En pratiquant une écologie de la santé.

  • Soigner son « terrain affectif » c’est-à-dire son mental, en écoutant ses émotions, son intuition. Il est parfois nécessaire de se faire aider.
  • Bien alimenter son « terrain ». Les pollutions chimiques de l’air intérieur et extérieur le fragilisent. Et l’air intérieur est souvent plus nocif c’est pourquoi il est recommandé de sortir, d’aller dans les espaces verts, surtout où il y a des arbres. L’alimentation la plus naturelle possible est protectrice. Eviter les aliments transformés, les additifs, les conservateurs, les pesticides et les OGM. Favoriser les produits frais, locaux et de saison.
  • Rester actif : projets, activités physiques ou intellectuelles, entraide sont importants pour donner du sens à sa vie et garder un bon équilibre. Le corps et l’esprit sont faits pour être actifs. Savez-vous que plus on s’en sert, moins ils s’usent, c’est une chance.

 

 

La médecine énergétique

L’auteure termine son ouvrage par un chapitre sur les approches complémentaires et notamment la médecine énergétique. J’aime cette citation :

« L’être vivant ne doit pas se considérer comme une matière animée par de l’énergie : c’est de l’énergie préexistante à la matière qui oriente la matière vers le processus de la vie. » Erwin Schrödingen (Prix Nobel de physique en 1933).

Ses explications scientifiques sont claires et donnent sens à toutes les médecines ancestrales.

 

Un ouvrage très clair et très bien documenté à lire d’urgence et mettre entre toutes les mains.